Des restaurations les plus simples aux plus complexes, nous proposons un large éventail d'interventions.

(Les mots en gras font l'objet d'une définition dans le glossaire)



 

 

 

 

RESTAURATION CURATIVE

Son but est de ralentir ou d'enrayer définitivement toutes sortes de détériorations évolutives (xylophages, moisissures, bactéries, etc.). Ces problèmes sont souvent résolus par traitements chimiques ou par anoxie

 

 

 

RESTAURATION CONSERVATIVE

Elle regroupe toutes les techniques de consolidation du support (châssis, toile, panneau de bois, carton, etc.) et de la couche picturale lorsqu'elle évolue vers des écaillages ou des déplacages (peinture à l'huile, tempera, technique mixte, etc.). Le doublage, le rentoilage, les bandes de tension, la pose de pièce, le fil-à-fil, les incrustations, le refixage entrent dans cette catégorie. 

 

 

 

RESTAURATION ESTHETIQUE

Se limitant à l'image et à la surface du tableau, le but de la restauration esthétique est de restituer une lisibilité satisfaisante de l’œuvre tout en respectant son contexte historique. 

Les opérations les plus courantes sont : le décrassage, l'allégement de vernis, le dégagement des repeints et surpeints, les mastics, les retouches, les vernis de finition

 

 

 

RESTAURATION PREVENTIVE

En créant des conditions de conservation optimales, la restauration préventive permet de ralentir ou prévenir la détérioration de l'œuvre : contrôle du degré d'hygrométrie et des sources lumineuses, bordage, doublage aveugle, emballage, mise sous cadre, etc. 

 

 

Selon l’état du tableau à traiter, ces différents types de restaurations seront proposés de manière autonome, ou combinés.